OBJET 1

L’étude et la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels, des personnes visées par ses statuts.

OBJET 2

Lutter contre la corruption active ou passive dans la profession et plus largement dans le Domaine de la Sécurité Privée en Général y compris au sein des Établissement Privé d’Administration en lien direct ou indirect avec les acteurs de la Sécurité Privée, de ce fait être un syndicat indépendant et impartial.

OBJET 3

D’organiser et moraliser la profession sur la base des lois et décrets qui la régissent, des usages et coutumes de la profession, et notamment d’édicter et faire respecter la déontologie professionnelle.

OBJET 4

D’informer le public des services éminents que la profession est en mesure de fournir aux citoyens comme aux justiciables dans les domaines de l’information, de la documentation et du renseignement privé.

OBJET 5

De recenser la profession, de vérifier la compétence, la qualification et la formation des professionnels, de mettre en place des outils de formation, de définir les contenus pédagogiques des programmes de formation, de définir les titres, qualités et références exigibles des enseignants ou spécialistes d’une discipline chargée de responsabilité ou d’enseignement dans le cadre d’une structure de formation, de prévoir quelles pourraient être les conditions d’équivalences.

OBJET 6

De concrétiser et de resserrer les liens de solidarité, de coopération professionnelle et de confraternité entre les acteurs de la sécurité privée.

OBJET 7

D’assurer la promotion des intérêts communs des adhérents et de les aider à assurer leur propre promotion.

OBJET 8

De défendre les intérêts généraux et particuliers de ces professionnels, qu’ils soient pécuniaires, intellectuels ou moraux, sur le plan administratif, social, économique, financier, professionnel ou fiscal, et de veiller à l’indépendance, à la dignité et à la qualité de la profession de tous les acteurs de la sécurité privée.

OBJET 9

De faire valoir par tous moyens licites, tant auprès des pouvoirs publics que de la presse, de l’opinion publique, des professions juridiques et judiciaires ou des particuliers, que la mission assumée par la Sécurité Privée répond à de réels besoins de la société moderne : notamment pour le compte des plaideurs, des particuliers et des entreprises.

OBJET 10

De remédier à la dispersion des efforts des adhérents dans leurs tâches professionnelles, de coordonner leurs informations et leurs moyens par la création d’organes d’équipement et d’installations utilisables en commun, notamment sous la forme coopérative.

OBJET 11

De prendre les contacts nécessaires avec les pouvoirs publics, les autorités gouvernementales et préfectorales en vue d’obtenir l’amélioration ou le renforcement de la réglementation en vigueur.

OBJET 12

De prendre tous contacts avec tous les partenaires concernés en vue de promouvoir, mettre en place et contrôler une formation sérieuse des professionnels qu’elle soit préalable à l’exercice de la profession ou qu’il s’agisse de formation permanente ou complémentaire en vue de la mise à jour des connaissances nécessaires à l’exercice de l’activité.

OBJET 13

Le syndicat pourra notamment coopérer ou s’associer directement ou indirectement avec des centres de formation, de mettre à la disposition lorsque le budget annuel le permet, de tous les professionnels régulièrement déclarés, une carte syndicale nationale unifiée, d’en assurer la gestion et le contrôle permanent ; toutefois, il est précisé que cette carte n’est pas une carte professionnelle, mais une carte de membre du syndicat, de ce fait le SACASP peut agir auprès des autorités pour tenter d’obtenir une carte professionnelle reconnue, et peut ne pas éditer une carte de membre, lorsque l’assemblée générale décide de ne pas en éditer.

OBJET 14

D’entretenir avec les acteurs de la sécurité privée de l’étranger des relations régulières tant sur le plan de l’information que des services rendus.